nadoulek.net : mondialisation, civilisations, stratégie

Accueil > MONDIALISATION > Bibliothèque d’articles > Etudes sur la mondialisation > Introduction au débat sur la mondialisation

Introduction au débat sur la mondialisation

samedi 5 novembre 2005, par Bernard NADOULEK

Introduction


Un débat en trois étapes

Dans les années 1980-1990, parallèlement à l’émergence du discours sur la mondialisation, un débat s’engage progressivement sur le thème des civilisations. Ce débat va connaître trois étapes.

La première étape est informelle, elle est parallèle au retour en force du néo-libéralisme qui accompagne l’ère Reagan aux États-Unis. Une idée, dont l’origine n’est pas identifiée, se diffuse dans les séminaires de management où elle est reprise et développée ; cette idée revient à affirmer qu’au-delà des différences de culture, de langues, de traditions ou de religion, le monde progresse indéniablement vers une « civilisation universelle des affaires » qui est en train de s’imposer à l’échelle internationale, parallèlement au développement des échanges économiques.

Il faudra attendre la deuxième étape, en 1989, avec la chute du Mur de Berlin, pour que cette idée prenne une forme « philosophique » à travers l’article de Francis Fukuyama « La Fin de l’Histoire ? ». Cette fois-ci, avec l’implosion de l’Union Soviétique, il ne s’agit plus seulement des affaires ou de l’économie mais plus globalement de la civilisation occidentale qui s’universalise. Le débat n’est plus seulement empirique, il prend une dimension théorique globale : avec la disqualification du communisme, la démocratie libérale, qui représente l’essence de la civilisation occidentale, est-elle en voie de s’universaliser à l’échelle planétaire ? Avec la guerre du Golfe de 1990-1991 puis la montée du terrorisme en Algérie, cet optimisme ne dure pas longtemps.

La troisième étape commence dès 1994 avec la parution d’un article de Samuel Huntington, « Le choc des civilisations », qui annonce que les conflits majeurs du XXIe siècle seront fondés sur les différences culturelles. Depuis, la montée de l’intégrisme islamique, l’attentat du World Trade Center de 2001 et les interventions des États-Unis en Afghanistan en 2002 et en Irak en 2003, ont donné un certain poids à la thèse du choc des civilisations.

Ainsi, le débat sur la mondialisation, qui était marqué par l’affrontement idéologique entre communisme et capitalisme après la Seconde Guerre Mondiale, se joue aujourd’hui sur le rôle que les civilisations jouent dans les relations internationales.

Répondre à cet article


version iPhone | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP | Nous contacter | S'abonner