nadoulek.net : mondialisation, civilisations, stratégie

Accueil > MONDIALISATION > Bibliothèque d’articles > Chroniques de la mondialisation > Le baril à plus de 100 $ : spéculez sur les ressources !

Le baril à plus de 100 $ : spéculez sur les ressources !

mardi 11 mars 2008, par Bernard NADOULEK

Mercredi 5 mars 2008, 17h05 GMT, à New York, le baril de pétrole cote 105,30 $.


J’explique depuis longtemps que la crise du pétrole et, plus globalement celle des ressources, est régulièrement alimentée par la spéculation. En parlant de la spéculation et des marchés financiers, j’ai déjà écrit à plusieurs reprises que les marchés financiers, les spéculateurs, c’est NOUS : nous, classes moyennes et supérieures des pays développés, des pays émergents et en voie de développement. Au contraire d’une vision qui circonscrirait les spéculateurs aux professionnels des marchés financiers, je considère que nous sommes tous des spéculateurs dès que nous confions notre argent et notre épargne à des banques ou à des assurances qui spéculent pour faire fructifier leurs dépôts. Mais, plus encore, beaucoup de citoyens spéculent personnellement pour faire fructifier leur épargne, aidés par de multiples officines qui considèrent aujourd’hui les ressources comme des valeurs boursières-refuge, augmentant ainsi leur volatilité à la hausse.

Un article de l’Expansion intitulé « Pourquoi le baril de pétrole vaut 100 dollars », du 27/02/08, se concluait ainsi : « Avant 2007, la volatilité sur les marchés du pétrole était comprise entre 5 et 8 dollars. En 2007, elle se situait entre 15 et 20 dollars. Aujourd’hui, elle est comprise entre 25 et 30 dollars », estime Moncef Kaabi. Ce qui veut dire que sans la présence de spéculateurs, les cours du brut seraient donc inférieurs à 80 dollars à l’heure actuelle ». Pour nous résumer, les ressources provoquent un cercle vicieux : la spéculation fait flamber les cours, les cours font flamber les spéculateurs, etc. C’est bien nous qui scions la branche sur laquelle nous somme assis et cela enrichit les plus riches. Tout est normal.

Voici, ci-dessous, un site qui propose clairement d’investir et de spéculer sur les ressources. Une fois que vous aurez lu cet Edito Matière Première, posez-vous la question : sommes-nous en phase avec l’évolution du marché, à la fois destructrice (des ressources du passé) et créatrice (des ressources de l’avenir), selon la théorie libérale ; ou bien nous précipitons-nous dans un goulot d’étranglement dans lequel les ressources du passé seront détruites avant que celles du futur soient mises en œuvre ? Le pire est qu’il y a du vrai dans les deux termes de l’alternative ! Lundi 10 mars, le baril passe à 108,21 $, sans douleur pour l’instant, puisque le cours du baril est libellé en dollars, monnaie qui n’en finit plus de baisser.

L’EDITO MATIERE PREMIERE (extraits)

Les matières premières sont en voie d’extinction. Qu’il s’agisse de pétrole, cuivre, charbon, uranium, zinc... les faits sont là : la production ne suffit pas à répondre à la demande. Cela aura des effets directs sur l’économie mondiale et sur les marchés financiers. La question est de savoir lesquels....

La réponse tient en une phrase : une augmentation radicale des cours. A lui seul, le pétrole coûte 5 fois plus cher qu’en 1998. D’autres hausses sont encore plus impressionnantes : le cuivre est 70% plus haut qu’il y a 2 ans, le zinc a grimpé de 123% en 2006, pendant que le nickel s’envolait de 160% — et je ne vous parle pas de l’argent, du gaz naturel, de l’aluminium, du bois, du soja, du charbon, de l’acier... la liste est longue. Selon les investisseurs avertis, un nouveau pic se prépare sur ces marchés — et il devrait se concrétiser dans les mois qui viennent.

En vous abonnant gratuitement à L’Edito Matières Premières, vous recevrez un rapport gratuit élaboré spécialement pour les personnes désireuses de mieux connaître ce marché en pleine expansion, intitulé : Les cours des ressources naturelles s’envolent : PROFITEZ DU PLUS GRAND BOOM du 21ème SIECLE

Et n’oubliez pas : c’est complètement et absolument GRATUIT !

Répondre à cet article


version iPhone | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP | Nous contacter | S'abonner