nadoulek.net : mondialisation, civilisations, stratégie

Accueil > CIVILISATIONS > Programme des cours > Les Latins et la rhétorique de la création

Les Latins et la rhétorique de la création

mercredi 9 octobre 1996, par Bernard NADOULEK


Mythes, histoire et société.

Le mythe de la Création et le Péché Originel dans l’Ancien Testament. La rhétorique du Créateur et de la créature. Les paradoxes de l’Ancien Testament : libre arbitre, création et transgression. Liberté et ambiguïté de la culture latine. La naissance de l’individu dans la culture gréco-latine. La civilisation grecque, la Cité et la Loi. L’anticipation humaniste de l’Empire Romain sur l’Etat et le Droit. Justice distributive, interventionnisme et tutelle monopolistique de l’Etat.

Religion et doctrines.

Le Nouveau Testament. Des Dix Commandements du Dieu Unique de la Bible, au Credo du concile de Nicée sur la Sainte Trinité. L’hérésie arianiste et le dogme trinitaire. Doctrines contradictoires et universalité. La guerre : le pacifisme originel, la Guerre Juste, la Guerre Totale, la Guerre Sainte des Croisades, l’Inquisition et les guerres de religion. Le politique : l’apolitisme originel, l’impérialisme d’Eusèbe de Césarée et la théorie des "Deux Cités" de Saint Augustin. La controverse de Saint Augustin et de Pélage sur la prédestination et le libre arbitre. L’économie : de la négation originelle des valeurs économiques à l’intendance des biens de Dieu et à l’économie d’équité. Le mode d’universalité paradoxal "des premiers et des derniers".

Guerre et stratégie.

De l’art de vaincre à celui de convaincre. L’héritage grec de la Renaissance et les Humanités : Parménide et la logique, Héraclite et la dialectique, Protagoras et la rhétorique. Le syllogisme du Crétois, la raison suffisante, la logique comme technique d’argumentation. La dialectique comme tactique de dépassement des contradictions. Les Sophistes et la rhétorique comme stratégie de construction du discours. La révolution culturelle de la Renaissance, le pouvoir du Verbe et les fonctions réformatrices du discours.

Economie et management.

Le redéploiement économique de l’Europe médiévale. La loi de dérogeance et le rôle des corporations. L’identification aux valeurs aristocratiques. Marco Polo, Christophe Colomb, Magellan : le capital-risque des aventuriers et la découverte du Nouveau Monde. Les sociétés de commerce et l’entreprise-réseau. Grands marchands, capitaines d’industrie, conquistadors et valeurs aristocratiques du management latin. L’esthétique des affaires. Une formation managériale à la philosophie, l’histoire et la littérature. Les retours sur investissement du mécénat. Une vista humaniste et distributive de l’économie. L’héritage latin dans l’économie européenne. L’interventionnisme et l’influence du secteur public. Les noyaux durs de l’actionnariat. Justice distributive et prélèvements sociaux. La remise en question de l’identité de l’entreprise latine. Le point sur l’économie continentale émergente de l’Amérique Latine et du Mercosur. Un retour offensif de l’économie européenne ? Le management latin du parrainage. Le comportement professionnel du Franc-Tireur.

Politique et prospective.

La théorie des trois régimes, d’Hérodote à Machiavel : tyrannie, oligarchie, démocratie. La stratégie politique ou le carré du pouvoir selon Machiavel : des "Discours sur la première décade de Tite-Live" comme éloge de la République, au "Prince" comme manuel de la tyrannie. Violence et fondements de l’Etat. La rhétorique de la fortune et de la "virtu". Critique du pouvoir et pouvoir de la critique. L’Amérique du Sud et l’avenir de la civilisation latine. Une culture du métissage. Pauvreté, criminalité et faiblesses des démocraties latino-américaines. Justice distributive et développement sur l’axe Nord/Sud. Géopolitique des latinités dans la mondialisation.


version iPhone | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP | Nous contacter | S'abonner