nadoulek.net : mondialisation, civilisations, stratégie

Accueil > NADOULEK > Nadoulek > Conférences et séminaires. > Les suites de la crise financière mondiale

Les suites de la crise financière mondiale

le boom économique de l’urbanisation du monde et le rôle de l’Europe

lundi 24 novembre 2008, par Bernard NADOULEK

La crise financière est loin d’être finie car les moyens mis en œuvre à l’échelle mondiale sont sans rapport avec les 516 000 milliards de $ de produits dérivés dont peuvent sortir d’autres obligations pourries. C’est pourquoi les mesures adoptées suite au G20 seront déterminantes pour l’avenir.

Après cette crise financière, l’économie mondiale va connaître un boom sans précédent dans les prochaines années. Le mouvement mondial d’urbanisation des pays non occidentaux va faire exploser la demande d’infrastructures, de logements et la consommation. Mais ce boom peut : soit provoquer une guerre économique mondiale pour le contrôle des matières premières et de l’énergie, soit, après le traumatisme de la crise financière, nous pousser à une gouvernance mondiale plus responsable.

L’Europe, aujourd’hui première puissance économique mondiale, peut-elle contribuer à éviter la guerre économique ? Peut-elle participer à une relance des négociations internationales bloquées depuis plusieurs années ? Peut-elle être l’acteur d’une coopération mondiale accrue, non seulement grâce à sa puissance économique ou son influence, mais aussi grâce à sa culture ? C’est peut-être aussi dans cette crise que l’Europe peut dépasser ses antagonismes pour acquérir une identité politique.

Abordée sous un angle historique et culturel, cette analyse sur les suites de la crise financière dresse un panorama pragmatique, sans illusion, mais animé d’espoir.


Programme

Introduction. L’impact comparé des civilisations sur la mondialisation

- De la bulle financière, au mythe de la Création.

Le bilan de la crise. Une bulle de 516 0000 milliards de dollars. L’illusion Obama et le lifting du G20. Comparaison des soubassements culturels de la crise dans les civilisations anglo-saxonne et latine.

- De la nouvelle carte géopolitique, à la négociation multipolaire.

Le boom économique mondial de l’urbanisation. La nouvelle carte géopolitique multipolaire. Le blocage des négociations internationales et l’hypothèse de la guerre économique. Le retour au multilatéralisme de l’ONU et l’hypothèse de la négociation multiculturelle.

- De l’Europe, première puissance mondiale, au modèle aristocratique de la Renaissance.

L’hypothèse de la montée en puissance d’une Europe stabilisatrice. Les racines culturelles gréco-latine et judéo-chrétienne de l’Europe. L’héritage du modèle aristocratique de la Renaissance.

Conclusion. Du modèle européen des Lumières, à une gouvernance mondiale solidaire ?


version iPhone | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP | Nous contacter | S'abonner