nadoulek.net : mondialisation, civilisations, stratégie

Accueil > MONDIALISATION > Programme des cours > Vers une crise du système mondial ?

Vers une crise du système mondial ?

samedi 22 mars 2003, par Bernard NADOULEK

IDEES FORCES.

Nous sommes assaillis par des signaux de crises structurelles qui semblent converger. A court-terme : la crise de l’énergie, la guerre économique mondiale qui s’accentue autour du contrôle des ressources naturelles ; les dérives spéculatives et les crises financières, la déprime de la croissance dans les pays développés, face à la montée en puissance des pays émergents. A moyen-terme : la multiplication des conflits locaux, le terrorisme et la prolifération nucléaire. A long-terme : le changement climatique, la pollution et la multiplication des catastrophes naturelles. Quels seront les effets conjugués de ces phénomènes ? Une crise systémique mondiale ? Il est urgent de se poser quelques questions clefs. Les institutions internationales et les négociations en cours sont-elles susceptibles de fournir des réponses globales à la hauteur de ces problèmes ? Il semble, au contraire qu’elles soient quasi impuissantes. Sinon, qui d’autre ? Les Etats, les entreprises multinationales, les marchés financiers, les sociétés civiles, les alter mondialistes ? Aucun de ces acteurs ne parait en avoir les moyens. Ce cours explore, d’une part, les raisons pour lesquelles une véritable fuite en avant collective élude ces questions et, d’autre part, quelques nouvelles pistes de réflexion.


OBJECTIFS

- Mieux anticiper les perspectives de crises mondiales.
- Mieux cerner l’évolution du contexte international.
- Mieux identifier les évolutions à initier dans les entreprise.

PROGRAMME

I – Les principaux facteurs crise mondiale.
- Les facteurs économiques à court-terme.
- Les facteurs géopolitiques à moyens-terme.
- Les facteurs écologiques à long-terme.

II – Les raisons de notre paralysie.
- Pourquoi les institutions internationales et les Etats semblent-ils impuissants ?
- Pourquoi les entreprises multinationales et les marchés financiers aggravent-ils involontairement la situation ?
- Pourquoi les préoccupations des sociétés civiles et des opinions publiques compliquent-elles encore le problème ?

III - Quelques pistes de réflexion pour affronter un avenir incertain.


version iPhone | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP | Nous contacter | S'abonner